AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 KAYL - Never trust women. They took everything from you. Your heart, your life, your dignity. The worst part ? You like that.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kayl Alvarez

⊹ JOB/ETUDES : Garde du corps - Barman.

⊹ PSEUDO : Junkiie
⊹ CELEBRITE : Jason Momoa
⊹ MESSAGES : 76
⊹ ICI DEPUIS LE : 13/08/2013
Points : 37

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: KAYL - Never trust women. They took everything from you. Your heart, your life, your dignity. The worst part ? You like that.    Mar 13 Aoû - 0:39


Kayl Alvarez
37 Ans • Charpentier - homme à tout faire • tumblr

NOM ET PRÉNOMS ✖ Kayl Alvarez; DATE DE NAISSANCE ✖ T'occupe; LIEU DE NAISSANCE ✖ Hawai jte laissedeviner où c'est. sur l'île d'Oahu précisement. ; ORIENTATION SEXUELLE ✖ Pur hétéro. Jcrois que c'est dur de faire plus viril. ; SITUATION PERSONNELLE ✖ amoureux d'une indomptable. Songe à retourner vivre dans sa grotte.  ; GROUPE ✖ my life, my rules ; CÉLÉBRITÉ ✖ Jason Momoa.

Kayl est un amoureux de la liberté. IL ne se voi pas différent d'avant ni d’aujourd’hui, car il choisit son avenir comme on choisit chaque matin ses vêtements. Il est organisé, violent, posé, amoureux, dangereux, connait un sacré paquet de façons de tuer, ou de mettre Ko un homme ou une femme. Il ne touche pas aux gamins. Ex membre d'un gang il a fait des tas de choses dont il n'est pas forcément très fier. Mais il se battra toujours pour ce qu'il croit juste et ne recule devant rien. Jamais de relation fixe, jusqu'à elle, et ce job. Protéger le boss qu'il aimerait tuer lui même pour poser ne serait ce qu'un demi regard sur ses formes. Les autorités sont une grosse blague à ses yeux. parce que trop de gens font leur trafics sans s'inquiéter. ici ce sont des flics qui s'infiltrent, se font passer pour tout et rien et au final, se foutent bien des ptits trafics, ils veulent les gros poissons, quitte à devenir un petit.


«  Kayl, tu peux mettre la table stp ? » Il lève le regard vers la femme qui lui donne un ordre. Les ordres, il n’a jamais aimé qu’on lui en donne. Il préfère les donner, même si ça non plus, il n’est pas fan. Elle le regarde intensément, pour qu’il se bouge, et il le fait, pas pour ses beaux yeux mais parce qu’il sait, s’il merde, il est renvoyé direct dans une autre famille, et il a en a fait beaucoup trop avant d’arriver à être avec sa sœur. Séparés depuis trop longtemps. Pour Kayl la famille est la chose essentielle. Surtout depuis qu’il ne reste plus que sa sœur. Né à Hawaï il n’y a vécu que dix ans avant de venir sur Los Angeles. C’est vers seize ans qu’il débarque au Brésil. Il se sent plus chez lui qu’à LA. Il préfère ce type de paysage, de faune. Mais bien vite il change son fusil d’épaule quand il voit devant lui sa mère et son père se faire fusiller. Parce qu’un gang rival voulait obtenir un nouveau territoire. Il serre sa sœur dans ses bras, il la place de façon à ce qu’elle ne voit rien. Mais ces images restent gravées dans sa mémoire. Il finit par mettre la table et surveiller la porte d’entrée. Il a aujourd’hui dix-huit ans et il reste juste pour elle. Maya. Parce qu’il sait que s’il part, le père adoptif se fera une joie de s’amuser avec. La façon dont il la reluque le dégoûte. Il sait qu’un jour, il partira d’ici et fera sa vie. Et sa sœur viendra avec lui.

Il n’a jamais compris les autres grands frères, qui laissent leur sœur s’habiller comme des traînées et ne jamais les surveiller. Kayl ne suit pas sa sœur à la trace – il sait que son fichu caractère lui assurera une porte de sortie au cas où – mais il veille à ce qu’elle sache ce qu’on appelle des valeurs. Et Maya le sait, que peu importe, son frère sera toujours là. Il sera son roc, même si il a changé. Trop à son gout. Il traîne le soir, il se fait des fréquentations qu’elle n’approuve pas. Il rentre assez vite dans un gang, sans en parler, il se fait de l’argent, il arrive à trouver un appart. Un soir il sourit. Emporte le peu d’affaires que sa sœur et lui ont et envoie chier ses parents adoptifs. Il ne les reverra plus, il s’en fout. Avant de partir il envoie Maya à sa voiture. Il rentre de nouveau. Baisse la tête, la relève, un sourire mauvais sur le visage. «  Je t’avais dis qu’un jour tu payerais. » Il l’empoigne, le colle contre le mur, l’étrangle presque et sourit. Sa force a décuplé, il s'entraine tant qu’il a presque triplé. Il n’st plus ce gringalet qui se prend des coups de ceinture, se fait pousser dans les escaliers, brûlé de mégot de cigarette par ses nombreux « bienfaiteurs ». «  Si jamais tu ne fais ne serait-ce que penser à toucher une gamine, je te couperai les couilles que tu n’as pas à mains nues. Rends service à la nation. Mets fin à ton existence. » Maya n’avait pas écouté et les yeux révulsés elle voit un homme qu’elle ne reconnait pas. Un homme violent. Son frère.

Il avait grimpé les échelons très vite, sa musculature, son sang-froid, sa violence, personne n’oserait le défier en quoi que ce soit. Même le chef n’avouerait qu’il le craint. Mais ce jour-là, l’un des nouveaux se prend pour superman. Au départ Kayl l’ignore, ne fait  pas attention. Mais au bout d’un moment, il s’énerve, se retourne vivement et le plaque au mur. Les gens craignent toujours cette frappe, certains n’ont pas survécu. Mais le ptit con a prévu la parade et sort un couteau qu’il plante dans le ventre de Kayl, ils luttent, d’autres coups sont portés, l’un d’eux touche son visage, son œil. Il recule, aveuglé par le sang qui recouvre son visage. Quand sa sœur le retrouve à l’hôpital elle lui hurle que s’il n’arrête pas toutes ces conneries elle prendrait ses clics et ses clacs. Mais la cicatrice qu’il récole sur le visage et la flopée d’autre qui s’ajoutent à celles qu’il a déjà l’ont déjà remis sur le bon chemin. Ou presque. Il se fait engager par un des pontes du coin. Un mec qui dirige un endroit où les filles sont plus sexy les unes que les autres. Lui qui n’a jamais craché sur un corps féminin. Mais un soir, il pose les yeux sur le paradis lui-même et ne peut s’en dégager. Pile celle dont le patron aimerait s’attirer les faveurs. Son cœur fait un raté. Ce type ne la touchera jamais. Mais lorsqu’elle pose son regard sur lui ce soir-là, il sait, que quelque chose a déjà commencé.


PSEUDO ✖ JavaJunkiie ; AGE ✖ 26 ans. ; OU AS TU CONNU LE FORUM ? ✖ En prenant le thé dans ma grotte avec une théière bleue. ; UNE REMARQUE ? ✖ On est parfait. Ah non c'était pas ça ? ; CONNEXION ✖ 3000000000/7..

_________________
 
Don't pretend know me
or how much I need  you to breath
Revenir en haut Aller en bas
 

KAYL - Never trust women. They took everything from you. Your heart, your life, your dignity. The worst part ? You like that.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fantastic Women
» WWII American Women Parade
» WORKING WOMEN À L'ITALIENNE - Le combat pour la parité
» Coucou!!
» Les campagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ Shut up & drive :: Tell us your story :: Who you are ? :: Prez' validées-