AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Save the last chance for me - PV Patrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Olivia Bentley
I fight for my loved ones

⊹ JOB/ETUDES : Peintre/serveuse

⊹ PSEUDO : Nooneelse
⊹ CELEBRITE : Blake Lively
⊹ MESSAGES : 50
⊹ ICI DEPUIS LE : 20/08/2013
Points : 34

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Save the last chance for me - PV Patrick   Mer 21 Aoû - 19:20

Save the last chance for me
Patrick & Olivia

Je jetais avec rage un magazine qui traînait sur la table vers le mur où une mouche particulièrement agaçante s’est posée.  Je déteste cet endroit... C’est sordide, mal fréquenté et sale.  Mais j’ai pas le choix.  Ici on ne vous demande pas vos papiers, on ne vous pose pas de question, tout le monde se fout de tout le monde et c’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment.  J’ai trouvé un job dans une petite usine qui produit des surgelés, je suis à la chaîne...  Le salaire est minable, mais au moins je peux payer cette petite chambre.  Un mois que je fais profil bas, que je me morfonds ici en essayant de me faire oublier.  On m’a conseillé de quitter le pays avec mes faux papiers, mais je refuse catégoriquement de le faire.  Ca serait abandonner ma vie, et ça c’est hors de question.  Je veux la récupérer, telle qu’elle était avant.  Ma petite soeur me manque, je la sais plutôt fouineuse et impulsive, ça m’inquiète pas mal.  Et puis il y a Tyler... Je l’aime trop pour envisager de faire ma vie avec quelqu’un d’autre.  Mais je ne peux pas les mettre en danger.  Officiellement, je suis morte, et si les miens ne semblent pas porter le deuil, ça risque d’éveiller les soupçons.  Sans doute sont-ils surveillés par sécurité, ou du moins le seront-ils un petit temps.  Alors je dois être patiente, pour eux, mais vous n’imaginez pas à quel point c’est dur de vivre ainsi, dans la clandestinité.  Les gens que j’aime souffrent et je suis pieds et points liés, je ne peux rien faire pour les aider, c’est de la torture...

Il y a deux semaines, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a proposé de m’aider.  Il m’avait reconnue, mais heureusement pour moi il n’est pas du côté de Casteläo et consorts.  Je ne sais pas ce qu’il va pouvoir faire pour moi, s’il y a vraiment une façon de sortir de ce cauchemar, mais je dois tout tenter.  Alors depuis tout à l’heure, je tente de mettre en dessin ce que j’ai vu ce soir là, quand tout a changé.  C’est pas évident, je dois faire revenir des tas de petits détails, un maximum en tout cas.  J’ai peu d’éléments, je ne sais pas si on pourra en rassembler assez pour faire tomber ces criminels...  Mais comme on dit, qui ne tente rien n’a rien.  Sauf que là, j’ai l’impression justement de n’arriver à rien.  Des voisins sont en pleine scène de ménage et se hurlent dessus comme des acharnés, il fait terriblement chaud et mon ventilo a rendu l’âme... J’en peux plus, il faut que je sorte de là sinon je vais devenir totalement cinglée.  Sauf que quand je dois sortir, c’est toute une histoire, je dois faire attention à ne pas être trop reconnaissable.  Depuis deux semaines d’ailleurs, je fais encore plus attention à ça.  J’enfile un sarouel.  C’est moche, mais ça casse la silhouette.  La casquette aide également à camoufler pas mal les cheveux que j’avais bruns avant, et qui sont devenus blonds.  Une paire de lunettes de soleil dissimule mes yeux et je camoufle un petit grain de beauté avec du fond de teint très couvrant qui coûte la peau des fesses et que je n’utilise que pour ça.

Me voilà fin prête.  Je prends mes clés, mon petit sac à dos qui m’aide à passer pour une touriste, et je sors de l’hôtel minable où j’ai trouvé refuge.  Il me faut avoir passé quelques rues pour que l’odeur désagréable du quartier s’estompe, et au bout d’une demi-heure de marche, je me retrouve dans le quartier de Camorim où je décide de m’arrêter un peu.  Je meure de soif et commande une boisson glacée au citron avant de m’installer sur la terrasse pour la déguster.  Je tourne le dos à la rue et plonge mon nez dans le guide du petit routard consacré à Rio, toujours dans un souci de discrétion, et sursaute quand une moto démarre de façon pétaradante.  Putain... Je sursaute pour un oui pour un non ces derniers temps, c’est vraiment pénible et ça me donne envie de chialer...

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Patrick Douglas

⊹ JOB/ETUDES : Flic.

⊹ PSEUDO : Junkiie ~ Emma
⊹ CELEBRITE : Jeffrey dean morgan ( papaaaaa winchester)
⊹ MESSAGES : 71
⊹ ICI DEPUIS LE : 13/08/2013
Points : 49

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Save the last chance for me - PV Patrick   Mar 27 Aoû - 2:05


I'm just a guy who wants to help
Olivia & Patrick


« Hey dis, le quartier là, t’as fait un tout récemment ? Ya une gamine qui s’est faite violée. Pauvre gosse. Enfant unique. » J’ai presque envie de retourner le quartier et d’aller tuer moi-même le type. Je tente de prendre le dossier, le fait tomber et me rend compte que mes collègues avaient raison, bosser comme ça, pas terrible. Mais c’est ça ou devenir fou et finir par pister les moindres faits et geste de ma sœur ou de Lennon. Le mec arrive avec un autre dossier, ramasse celui-ci et me le ends sans un mot. Je regarde, quelques données pour l’affaire d’Olivia, mais rien de bien important. Cette gamine est supposée être morte, regarder les gens qu’elle a aimé reconstruire leur vie, sans elle. Je ne sais sans doute pas ce que c’est, et pourtant, j’ai vécu plus d’une vie comparé à elle. Je ne comprends toujours pas comment les gens font, ni pourquoi ils le font, mais je sais que cette femme doit pouvoir revivre, dans tous les sens sdu termes. Je ne l’ai rencontré qu’il y a deux semaines. Désespérée, se cachant, se perdant dans les affres du désespoir. Je voulais l’aider, comme toujours, mais je suis aussi qu’Enzo est un homme influent, et que j’ai presque es mains liées. Je peux faire tomber ce batard, en trouvant les bons témoins, mais cette affaire semble, si, tordue. Surtout qu’il s’agit d’un collègue, son ex. Faire cette enquête, sans en parler à personne, c’est parfois chaud. Parce que je sais que si ça tourne mal, ce n’est pas moi qui payerait les frais. Je pensais l’inviter à venir chez moi, et puis, j’ai eu cette folle idée que Lennon haïrait cette idée. Pui jme suis souvenu, je ne suis rien à ses yeux, et ce n’est pas comme si j’avais l’intention quelconque de toucher de près ou de loin Olivia. Je n’ai fait qu’y penser, j’ai même songé à l’appeler. Je rentre chez moi, les anti douleurs ne fonctionnent pas et je n’ai qu’une envie, dormir. Je finis par passer devant une petite boutique, Lennon avait l’habitude de me dire qu’elle irait un jour, juste pour voir ce que ça ferait de porter un truc plus cher qu’un appartement. Et plusieurs fois, j’ai eu l’idée folle de lui acheter. Je souris. J’aperçois une chevelure blonde. Je m’approche. Je m’en doutais. « Ma… Olivia ? Qu’est-ce.. Enfin, bref, j’ai pensé à vous. Je n’ai pas grand-chose, à part que ce Enzo tient une bonne partie de cette ville dans sa poche. Mais je continue à chercher. » Je cherche mes mots, ou plutôt, je cherche comment l’inviter à venir chez moi, sans qu’elle s’imagine autre chose. Je n’ai jamais été très doué avec les femmes, peut-être parce que je suis si prévisible qu’elles fuient avant que j’ai ouvert la bouche. Je souris, je dois avoir l’air de rien. Mes collègues m’ont dit gentiment que je faisais peur à voir. Moi je suis assez d’accord. Je vois son regard, je comprends. « C’est moins grave que ça en a l’air. Juste un accident de voiture. Dites, vous pouvez refuser, ou autre, mais si ça vous dit, je peux vous héberger, du moins en attendant qu’on trouve quelque chose ? Rassurez-vous, ça n’a rien d’une demande déguisée. Mais j’avoue que je ne serais pas contre de la compagnie, vous m’aidez, je vous héberge gratuitement. Et si vous dites à qui que ce soit que je n’ai pas tout fait tout seul, je serais obligé de vous tuer. » Dis-je en souriant tentant de faire de l’humour. Après avoir crié sur les toits que je n’avais besoin de personne, il me fallait une présumée morte pour pouvoir en obtenir. J’étais un cas désespéré, et elle avait besoin de ne pas être seule. Pendant un court instant, j’ai compris ce que Tyler avait pu ressentir. Si Lennon venait à mourir, je doute que je puisse en revanche reprendre le cours de ma vie.


_________________
I can't love  you
I'm no superman. But i always be your man
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Olivia Bentley
I fight for my loved ones

⊹ JOB/ETUDES : Peintre/serveuse

⊹ PSEUDO : Nooneelse
⊹ CELEBRITE : Blake Lively
⊹ MESSAGES : 50
⊹ ICI DEPUIS LE : 20/08/2013
Points : 34

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Save the last chance for me - PV Patrick   Mer 28 Aoû - 16:03

Save the last chance for me
Patrick & Olivia

J’avais commandé un thé glacé, payant ainsi mon droit de m’installer à cette terrasse. Il y faisait bien meilleur que dans cette maudite chambre d’hôtel que j’occupais pour l’instant. Ici, pas d’odeurs nauséabondes, les parasols procuraient une ombre bienfaisante qui ne donnait plus du tout envie de bouger. Je décompressais un peu, même si j’étais prise par la peur que quelqu’un me reconnaisse. Je détestais cette situation. Etre sur le qui-vive tout le temps, se réveiller et s’endormir avec la peur au ventre... Le risque zéro n’existait pas mais je tentais de me rassurer en me disant qu’il serait bien échu qu’on me reconnaisse à cette terrasse. Avec ma tignasse blonde, ma casquette et mes lunettes de soleil, bel accoutrement, y’a pas à dire ! Et avec le sarouel en plus, je me faisais carrément pitié. C’est pas du tout le look que j’aime arborer et je serai bien contente quand je n’aurai plus à le faire.

Quand une voix m’aborde, je sursaute, totalement effrayée. Ca ne dure qu’une seconde, je reconnais vite à qui la voix appartient, mais il n’empêche que mon coeur tambourine à présent dans ma poitrine à grande vitesse. Merde, c’est chiant ce stress permanent ! Je pousse un soupire de soulagement et souris, consciente que je dois avoir l’air parfaitement idiote.


Patrick... Vous m’avez fait peur !


A croire que c’était sa grande spécialité ! On s’était rencontrés il y a deux semaines de ça. L’homme m’avait reconnue et m’avait proposé son aide, je n’ai pas pu refuser. J’étais seule, je n’avais aucune idée de ce que je devais faire, de ce qui était le mieux dans ma situation. Il était de ces hommes qui inspirent la confiance et était devenu pour moi une bouée de sauvetage à laquelle je m’accrochais en désespoir de cause. Mon seul espoir de m’en sortir un jour et de retrouver ma soeur et l’homme de ma vie.


De mon côté, j’ai commencé quelques dessins. Je me dis que l’un d’eux pourra peut être vous faire penser à quelque chose.


Ou à quelqu’un. J’avais tenté de portraitiser certains visages pour lesquels je n’avais aucun nom à donner parce que je les avais juste croisés dans l’un ou l’autre hangar. Certaines scènes aussi, des véhicules, ce genre de choses.


Mais qu’est-ce qui vous est arrivé ?


Il s’était déplacé un peu sur la gauche maintenant et de fait me cachait le soleil. Je n’étais plus éblouie et pouvais le voir bien mieux. Il n’avait franchement pas l’air dans son assiette, c’est le moins que l’on puisse dire ! Il me dit avoir eu un petit accident sans gravité, ne s’attarda pas sur l’information mais continua en me proposant de m’héberger quelques temps. Je souris, touchée par cette offre inespérée...


Vous savez je ne suis pas de bonne compagnie ces derniers temps...


Je levais les yeux au ciel. Clair que j’avais connu de meilleurs moments ! La situation actuelle faisait que j’étais toujours à cran, triste, défaitiste et sur les nerfs.


Ca ne serait pas trop risqué pour vous ?


En aucun cas je ne voulais le mettre en danger. J’avais fait assez de dégâts comme ça dans la vie des gens qui m’étaient proches. Patrick m’aidait, c’était quelqu’un de bien et je m’en voudrais énormément si quelque chose lui arrivait à cause de moi.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Save the last chance for me - PV Patrick   

Revenir en haut Aller en bas
 

Save the last chance for me - PV Patrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» activites pour la St- Patrick
» Patrick Swayze pèse moins de 50 kilos
» Daniel Lavoie, Patrick Fiori et Garou...
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne
» Patrick Roy ( député )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
⊹ Shut up & drive :: Rio de Janeiro :: Zone ouest :: Camorim-